https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Sur les chemins de l’histoire : ATAR en 1965 (Souvenirs de Rene ,soldat Francais)

En villeAtar, ex-capitale de la Mauritanie, est la capitale de la région de l’Adrar.

Lors de nos sorties en ville (Atar) nous arpentions la principale artère de cette cité. Nous faisions quelques achats dans de petites boutiques qui ressemblaient à des cavernes d’Ali-Baba. Nous y trouvions cigarettes , pellicules photos, lait concentré… Nous allions à la rencontre des habitants qui nous semblaient extraordinaires car nous ne les avions vus que dans des livres : les chameliers avec leurs tenues vestimentaire, les boucheries en plein air … Nous qui sortions de nos campagnes nous n’étions pas habitués a ce mode de vie.

Avion de ligne
Avion de ligne
A de notre arrivée à Atar, le seul point d’ombre que nous ayons trouvé était les ailes de l’avion qui nous avait transporté de Dakar à Atar
la base aérienne 164
la base aérienne 164
Nous avons rejoint le camp Lecoq à pied ; ce dernier jouxtait le terrain d’aviation
Atar, vue générale
Atar, vue générale
Le marché aux chameaux
Le marché aux chameaux
Les marchands
Les marchands
Préparation du repas
Préparation du repas
Une maison en ville

Quelques points de repères historiques :

  • 1902 : début de la période coloniale.
  • 1903 : la Mauritanie est appelée « protectorat des pays Maures ».
  • 1904 : elle devient territoire civil.
  • 1920 : la Mauritanie est décrétée colonie Française.
  • 1934 : fin de la résistance armée.
  • 1945 : la Mauritanie est territoire d’outre-mer de l’union Française.
  • 1957 : la Mauritanie bénéficie de la loi cadre (dite loi Deferre).
  • 1958 : autonome, la République Islamique est proclamée le 28 novembre.
  • 1960 : le 28 novembre , l’indépendance nationale est octroyée en vertu des accords Franco-Mauritanien de restitution de souveraineté.
  • 1965 : en fin d’année évacuation des troupes Française de Mauritanie.

Un personnage illustre a séjourné à Atar :

Il s’agit de Monsieur Pierre MESSMER- 1916-2007, 1er Ministre de la République Française de 1972 à 1974. Il a été, de 1950 à 1952, administrateur du cercle de l’Adrar en Mauritanie, puis de 1952 à 1954, Gouverneur de la Mauritanie.

Il aurait résidé à la palmeraie de Ksar Torchane.

En villeVue générale du camp Lecoq

Dans la palmeraie de Ksar Torchane
Dans la palmeraie de Ksar Torchane

Dans la ville d’Atar nous n’avons fait un bref passage car notre affectation finale était Fort Gouraud au 12 ème E.S.D.C .(Escadron Saharien de Découverte et de Combat) que nous avons rallié par voie aérienne.

Un chasseur-bombardier
Un chasseur-bombardier
Source : http://www.idoumou.com
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire