https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

14 Juillet 2014 :  » AFRICAINES ET AFRICAINS, CECI NOUS CONCERNE TOUS « 

NOUS CELEBRONS LES CENT (100) ANS DE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE SOUS LA FÊTE NATIONALE FRANÇAISE.
CE 14 JUILLET EST UN GRAND JOUR POUR LA FRANCE DANS LE MONDE. MAIS SEULEMENT, PUISQUE NOUS PARLONS DE L’HISTOIRE, QUELLE EST LA NOTRE FACE À CETTE FRANCE QUI S’ILLUMINE AUJOURD’HUI ?  LISEZ ET APPRÉHENDEZ CET ARTICLE JUSQU’AU BOUT. AUTREMENT, LAISSEZ TOMBER. BONNE FÊTE DU 14 – JUILLET EN FRANCE ET LES FRANCOPHILES AFRICAINS. [[ NOS ANCÊTRES ONT SACRIFIÉ LEUR VIE POUR FAIRE BRILLER LA FRANCE.]]

I – LES EXACTIONS ET BARBARIES DE LA FRANCE EN AFRIQUE SELON L’HISTOIRE CONTEMPORAINE.

- En décembre 1944 : « Massacre du camp de Thiaroyé (au Sénégal). L’administration coloniale française réprime brutalement et férocement une mutinerie de soldats noirs qui manifestaient pacifiquement pour réclamer leurs arriérées de soldes. Bilan : 380 « mutins » froidement abattus.

- Mais 1945 à Sétif (Algérie) la police coloniale ouvre le feu sur des manifestants qui réclamaient l’indépendance de l’Algérie et la libération de Massali Hajj (PPA) plusieurs milliers d’algériens abattus.

- De Mars 1947 en Décembre 1948 à Madagascar, Répression brutale d’une manifestation pour l’indépendance. Bilan : 80.000 morts villages saccagés et incendiés.

- De 1954 en 1960 en Algérie prétextant de l’insurrection algérienne, sous la conduite du front de libération Nationale (FLN) l’occupation française massacre environs un million d’Algériens.
- De 1945 – 1971 : Massacre au Cameroun en pays Bamileké et Bassa, le Bilan fut environs 400.000 morts voire plus. Des villages rasés etc.… d’où entre autre, l’assassinat de Félix Moumié en Suisse et de son camarade Oum N’yobé au Cameroun.

- 1967 : La guerre civile du Biafra (Nigéria) pour se voir céder les droits exclusif d’exploitation et d’extraction du pétrole, de l’or, de la colombite, de l’étain, de l’uranium, et de charbon dans la province du Biafra. La France suscite une effroyable guerre civile menée par Odumegwu Ojukwu. Bilan : environ un million de morts.

- 1994 : Le génocide rwandais. La France arme et entraine les milices extrémistes Hutus « Interahamews » qui a massacré environs 800.000 tutsi au Rwanda.

- 19 Septembre 2002 en Cote d’ivoire, La France fomente et entretien une rébellion armée en cote d’ivoire pour renverser le régime de Laurent Gbagbo. Bilan : des milliers des morts.

- En 2004, en cote d’ivoire les militaires Français tirent sur une foule de manifestations ivoiriennes désarmées. Bilan : 57 morts et 2200 blessés.

- 2011 en cote d’ivoire Suite à un coup d’État électoral et militaire, la France –Afrique avec l’Onu prêté et assisté par les États Unis et ses rebelles du Nord qui furent armés, entrainés et payés. Elle massacre des dizaines de milliers d’ivoiriens pacifiques et sans défense, entrainant un chaos dans ce pays et un génocide Humain, intellectuel et économique.

II – LES COUPS D’ETATS FRANCAIS EN AFRIQUE.

- Le renversement et l’assassinat en Janvier 1963, du premier président de la République du Togo, SYLANUS OLYMPIO.

Le 18 février 1964, la France vole au secours de Léon M’Ba déposé par des officiers progressistes de l’armée gabonaise. Il est réinstallé au pouvoir par des para-commandos.

En janvier 1977 au Bénin, échec d’une tentative de coup d’État, menée par des mercenaires conduits par le tristement célèbre mercenaire de l’Elysée, Bob Denard.

Le 21 septembre 1979, la France lance l’opération dite Barracuda pour installer David Daco au pouvoir à Bangui, En remplacement de l’empereur Bokassa, devenu encombrant, et surtout embarrassant, avec ses histoires de diamants offert à son Cher parent « Giscard d’Estaing ».
La France le remplace avec un ancien opposant à l’issu d’une élection par Ange Félix Patassé.

1987, au Burkina faso, complot et assassinat du Capitaine Thomas Sankara et ses collègues sur la coordination de la France commandité par son adjoint et compagnon Mr Blaise Compaoré. Encore Président du burkina Faso jusqu’à présent.

Le 11 Avril 2011, l’armée Française, accompagné des rebelles de (FRCI) capture avec une rare violence le président Laurent Bagbo dans sa résidence, et le fait remplacer par Allassane Dramane Ouatara. Bilan : des milliers de morts.

De Février jusqu’au 20 Octobre 2011, La France avec ses alliés de l’OTAN sous mandat ONUSIENNE soutiennent, arment et guident les rebelles révolutionnaires en Lybie, bombarde les villes libyennes, qui se solde par la capture et ensuite l’assassinat du guide libyen Muhammar El Kadhafi.

En 2012, Coup d’État au Mali du capitaine Sanogo, et intervention par la suite de l’armé Française et Tchadienne pour occuper les zones stratégiques au Mali notamment au Nord. Bilan : plusieurs pertes coté Rebelles Touareg que dans l’armé Malienne.

La France est un véritable empire colonial dont les méthodes n’ont point changé, pour ne pas dire variées. Et ceux, plus de cinquante année après les indépendances. La liste est non-exhaustive.

C’est par ces faits historiques qui peuvent être vérifiables, bien évidemment que nous pourrions examiner les différentes relations factuelles avec la France, notamment sur notre agenda politique, économique et sécuritaire.
Cette profonde analyse et repertoire historique nous aideront à retrouver tous les contours compromettants vécus et dirigés par la France depuis la colonisation.

Sans oublier les rapports de force employée actuellement dans les différentes zones stratégiques de l’Afrique par l’aide humanitaire, de développement, ou la théorie des djihadistes « islamistes » les rebelles improvisées, les guerres confessionnelles, encore nommé terroristes.Le cas factuel en Centrafrique.

Pour ne plus revivre cette histoire qui est encore en marche aujourd’hui sur d’autres concepts, notre unification par l’union fédérale est absolument imminente si nous ne voulons revivre ces moments tragiques qui est déjà en cours avec nombreux déploiement militaires Français et Américains (Africom) dans notre continent.

C’est pourquoi cette raison que l’Afrique doit absolument s’unir ou elle périra !

JE CONCLUE EN CITANT CE GRAND HOMME NOIR DONT LE GENERAL DEGAULLE REDOUTAIT CONSIDERABLEMENT.

ELIJAH MUHAMMAD :

« L’histoire est le meilleur outil que nous pouvons utiliser pour valider nos recherches »

(Photo prise sur Facebook)

Sidick Nsangou / Jeanphil Martini : Le 14 – 07 – 2014

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire