https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Said Hamoudy : le manifeste est un « cri du cœur contre toutes les servitudes, contre toutes les injustices»

Said Hamoudy : le manifeste est un « cri du cœur contre toutes les servitudes, contre toutes les injustices» Said Hamoudy - Le 29 avril 2014, à l’arrivée de la marche pour les droits politiques, économiques et sociaux des haratinesà la place Ibn Abbas deNouakchott, Said Hamoudy, président duconseil national du manifeste des haratine, a prononcé le discours suivant :

Manifeste sur les droits politiques, économiques et sociaux des haratines Commémoration du premier anniversaire Mesdames, messieurs, chers frères et sœurs.

Il y’à un an La proclamation officielle, le 29 Avril 2013, du « MANIFESTE sur les droits politiques, économiques et sociaux des Haratines », au cours d’une cérémonie imposante et solennelle à l’ancienne maison des jeunes deNouakchott a soulevé un immense espoir et une adhésion spontanée de centaines , puis de milliers de mauritaniennes et de mauritaniens de toutes nos composantes sociales et culturelles.

Depuis lors, et malgrè les aléas du temps et des moyens les instances nationales du Manifeste ont été mises sur pied. Ainsi a été désignée une Commission Nationale d’orientation et de suivi qui regroupe désormais prés de quatre cents cadres de toutes conditions et origine socio culturelle s’appropriant les thèses du Manifeste. Le Comité permanent, son organe exécutif d’une trrentaine de membres a été, lui aussi, formé.

Ce dernier comité a éléboré un programme d’activités pour le mouvement et a identifié la mission et la composition des groupes de travail. L’ensemble de ces propositions ont été présentées en un large conclave de plusieurs centaines de personnes réunies à Nouakchott qui les ont remaniées , puis adoptées et recensés nominalement leurs membres cooptés par désignation ou volontariat.

Enfin le vaste programme d’activités qui prévoit des caravanes de sensibilisation des Wilaya de l’intérieur, des organes multiformes d’information et autres personnes ressources pour le travail à la base sera très prochainement fonctionnel.

Aujourd’hui nouvelle étape a été parcourue. Il s’agit de cette Marche Nationale de solidarité avec les objectifs proclamés de ce document historique. Des mauritaniens de toutes nos wilaya, de toutes nos composantes socio culturelles, de toutes les tranches d’âge ont, aujourd’hui, manifesté un engagement conséquent en faveur de ce Manifeste.

Aujourd’hui donc a été plébiscité ce « MANIFESTE sur les droits politiques, économiques et sociaux des Haratines » qui marque la pose d’un jalon essentiel sur la voie de l’édification d’un état de droit, débarrassé des résidus d’un passé révolu et qui n’a que trop duré.

Cette manifestation, a été un véritable consensus national auquel a participé l’ensemble de l’establishment national – politique, syndical et de la société civile – constitue, incontestablement, un tournant aussi bien dans la perception de cette plaie béante de la Mauritanie moderne dont la persistance gangrène les rapports sociaux, faisant peser des menaces certaines sur la cohésion, la paix civile et l’unité nationales.

Au nom du Comité permanent et de la Commission Nationale d’orientation et de Suivi nous exprimons, avec émotion et gratitude, nos remerciements à tous les adhérents des structures du Manifeste, ses sympathisants et ses amis. Ce magnifique élan national de solidarités exprimées à l’occasion du premier anniversaire de ce Document consensuel fera date dans l’histoire du raffermissement, de la cohésion et de l’unité des composantes de notre peuple, et, par conséquent, de l’émergence d’une mauritanie Nouvelle se singularisant par l’équité l’égalité, et la fraternité réelles.

Merci, merci à tous les frères et sœurs qui ont choisi d’être présents à nos côtés ici et aujourd’hui, mais aussi à tous ceux qui sont absents, mais qui nous accompagnent avec leurs pensées et leurs bénédictions.

Je voudrais, en votre nom à tous saluer la mémoire des frères et sœurs qui nous ont quitté et qui ont participé, peu ou prou, à l’éveil des consciences des victimes de l’esclavage et de l’exclusion de toutes nos composantes socio cultrurelles à se battre pour leurs droits .En votre nom à tous je salue, également, la mémoire de toutes les victimes de l’injustice, en ce pays, quelles que soient leurs ethnies ou leurs conditions sociales et j’implore Allah le tout puissant de les récompenser à côté des justes.

Enfin ce manifeste si son intitulé à singularisé les haratines et l’esclavage, en particulier, il reste un outil, un exemple et un cri du cœur contre toutes les servitudes, contre toutes les injustices.

Il a su en réalité traiter sans excès mais aussi sans complaisance de l’épineuse et récurrente question Harratine, comme symbole de l’équité et de la fraternité à imposer sur l’échiquier national ; mais aussi comme symbole de toutes les injustices de toutes les souffrances…Tel fut l’exercice difficile auquel se sont livrés les concepteurs de ce document fondateur qui est en même temps l’essai le plus consensuel et le plus complet des trente cinq dernières années .

Sans aucun doute, ce MANIFESTE jette les bases d’une Mauritanie nouvelle, celle de l’avenir. A ce titre il pourrait constituer le point d’ancrage d’une nouvelle ère où peut être édifiée une nation unifiée, égalitaire et réconciliée avec elle-même… parceque bannissant toute forme de discrimination négative ou d’éxclusion !

Vive la Mauritanie unie, fraternelle et équitable.

Said Hamoudy

Nouakchott le 29 avril 2014

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire