https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Tourisme: Témoignage de Thierry Ghabidine Tillet (mission scientifique)

Je viens de terminer une très longue expédition chamelière au Nord et à l’Est d’Atar (860 km) sans un seul problème. Je certifie que les autorités mauritaniennes maîtrisent parfaitement les conditions sécuritaires dans le pays. Seule la zone à l’Est du 10e longitude West n’est pas accessible, zone militaire. Grace au soutien de deux colonels de l’armée du Nord mauritanien, de l’attaché défense auprès de l’Ambassade de Mauritanie en France et de deux colonels de la gendarmerie mauritanienne, j’ai pu faire mon expédition chamelière en toute quiétude sur 1 mois et demi. J’ai même pu aller jusqu’à Bir Mogreïm en profitant du convoi d’une délégation ministérielle. Partout j’ai été reçu avec une extrême gentillesse, dans les villes d’Atar, de Chinguetti, de Ouaddane et de Zouérate, par les autorités militaires et de gendarmerie, et en brousse dans les campements que j’ai rencontrés. Il faut dire, qu’étant en expédition scientifique, et par conséquent seul européen dans cette expédition (j’avais 2 chameliers avec moi), j’étais moins voyant que si j’avais été dans un groupe touristique. Je ne peux qu’encourager tous ceux qui aimeraient connaître ce merveilleux pays à venir. Toutes les autorités militaires et administratives que j’ai rencontrées à Nouakchott, à Atar, à Zouérate m’ont affirmé qu’il n’y avait pas de problèmes sécuritaires dans l’Adrar. Le tourisme est d’une importance considérable pour la Mauritanie. Pour le pétrole du sud-est de Ouaddane, la compagnie Totale, elle, ne rencontre pas de problèmes avec le Quai d’Orsay… J’ai rencontré des Australiens, un Autrichien, des Allemands, des Espagnols, des Italiens, un Etats-Uniens de Dallas, un Hollandais, mais pas de Français en dehors de ceux qui travaillent à Atar ou à Chinguetti…

Thierry Ghabidine Tillet

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire