https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Oualata, une cité ocre oubliée

Afrik.com vous propose de voyager en photos au cœur de Oualata, une cité au sud-est de la Mauritanie qui a connu ses plus grandes heures de gloire.

Oualata est l’une des plus vieilles cité d’Afrique encerclée par un impressionnant désert et classée patrimoine mondial de l’UNESCO en 1996. Fondée par les Soninkés au VIIe siècle et intégrée à l’empire du Ghana, la ville fut détruite en 1076 avant d’être restauré en 1224.

La situation géographique privilégiée de Oualata lui a permis de devenir un carrefour de civilisations. La ville était un axe commercial fondamental vers les routes du Sahara. Ainsi, Arabes, Berbères et autres populations d’Afrique subsaharienne y ont laissé d’innombrables empruntes culturelles.

Oualata atteint son apogée Au XV siècle. Les caravaniers et les lettrés ont d’ailleurs surnommé la ville « rivage de l’éternité ». Oualata devient un centre intellectuel de l’Islam au XVII et XVIIIe siècle. De grands noms de docteurs de la loi islamique ont enseigné dans les six prestigieuses écoles coraniques que comptait la ville.

Aujourd’hui, les habitants et les maisons de Oualata témoignent de ce riche héritage. Nous sommes allés à leur rencontre :

JPEG - 32.5 ko
(©Fouâd Harit)
JPEG - 49.2 ko
(©Fouâd Harit)
JPEG - 71.1 ko
(©Fouâd Harit)
JPEG - 55 ko
(©Fouâd Harit)
JPEG - 72.8 ko
(©Fouâd Harit)
JPEG - 37.1 ko
(©Fouâd Harit)
JPEG - 67.5 ko
(©Fouâd Harit)
JPEG - 60.9 ko
(©Fouâd Harit)
JPEG - 51.8 ko
(©Fouâd Harit)
JPEG - 66.8 ko
(©Fouâd Harit)
JPEG - 59.8 ko
(©Fouâd Harit)
JPEG - 72.9 ko
(©Fouâd Harit)
JPEG - 54.3 ko
(©Fouâd Harit)
JPEG - 47.7 ko
(©Fouâd Harit)
JPEG - 50.3 ko
(©Fouâd Harit)
JPEG - 63.2 ko
(©Fouâd Harit)
JPEG - 68.2 ko
(©Fouâd Harit)
JPEG - 64.7 ko
(©Fouâd Harit)
JPEG - 52.9 ko
(©Fouâd Harit)
JPEG - 34.7 ko
(©Fouâd Harit)
JPEG - 62.8 ko
(©Fouâd Harit)
JPEG - 45.5 ko
(©Fouâd Harit)
JPEG - 74.7 ko
(©Fouâd Harit)
JPEG - 32.5 ko
(©Fouâd Harit)


 Source : Afrik.com
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire