https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Festival de Oualata : fierté des ressortissants de la localité. Un exemple entre autres.

OUALATA FESTIVAL 13 au 16 janvier 2014 077Le festival de Oualata fut l’occasion donnée aux ressortissants de cette cité historique de revenir en grand nombre à leur territoire  qu’ils n’ont jamais vu ou qui l’ont fui à la recherche de conditions de vie meilleures ailleurs. Cadres de haut niveau, hommes  politiques ,de culture ou d’affaires, commerçants, ouvriers et autres, semblent visiblement très satisfaits de l’organisation à Oualata de cette grande manifestation annuelle destinée à réhabiliter et revaloriser les anciennes villes historiques du pays ,désormais classées par l’UNESCO « Patrimoine mondial ». Ils ont pour la circonstance investi  d’importantes sommes et efforts pour réhabiliter et ouvrir aux visiteurs  leur habitat ou celui jadis appartenant à leurs parents. Leurs solidarité et engagement ont  permis aux festivaliers venus de tous les horizons de passer un agréable séjour sous tendu par une hospitalité sans faille et un savoir vivre exemplaire. Entre autres personnes rencontrées lors de nos interviews, discutions et recherches d’informations, Ahmed Ould Ely Vall Ould Barka. Lequel nous a fait visiter les maisons de ses aïeuls et éclairé sur le cheminement historique de leur établissent à Oualata… Issu d’une confédération de tribus vivant au Sud du Maroc  et au nord du territoire du Sahara Occidental, Ahmed explique avec preuves à l’appui, comment les siens, grands commerçants caravaniers reliaient le Maghreb au Sahara et à l’Afrique Subsaharienne ; Leur rôle important dans les relations sociales et l’apport qu’ils ont fourni pour contribuer au rayonnement des cités historiques  telles : Chinguetti, Ouadane, Tichit, Oualata, Tombouctou et au delà…Ceci corrobore bien avec ce que nous avons pu découvrir dans les écrits relatifs à Oualata.

Ainsi , dans «  Les kanânîch de Oualata : Inventaire de certaines archives familiales .d’ Ahmed Mouloud OULD EIDA, Docteur en sciences du patrimoine cultuel. Décembre 2003 » on peut lire  :

« Les Tekna (auquel appartient O. Barka) sont une confédération de tribus vivant au sud du Maroc et au nord du territoire du Sahara occidental…… Au xixe siècle, ils étaient les maîtres d’un important commerce transsaharien  entre les pays méditerranéens et l’Afrique subsaharienne…..Dans les Ksour (comme Oualata)  , la jamaâ, composée d’un chef et de notables de différentes tribus, représente l’autorité suprême qui prend les décisions relatives aux intérêts de la communauté. Elle règle les conflits, veille sur la sécurité du ksar  et à son commerce, envoi et reçoit les correspondances. Le kunnâch de Taleb Boubacar  est le plus riche à Oualalta en matière de correspondances et d’actes dont le thème porte sur les relations inter- tribales (litiges, réconciliation, rapports de force,mudarat , redevances).  Ses bonnes relations avec  les  Machduf  ont valu à Taleb Boubacar d’être accrédité par plusieurs commerçants des Oulad Boussbâ et de Tekna  comme partenaire et représentant commercial à Oualata (n° 064,070).…..Certains documents fonciers témoignent de l’installation à Oualata de quelques familles de  Tukna,  de  Tajakant   et de l’ Aghlal  de Chinguetti  (n° 271,280,283).…Les archives des transactions soulignent les échanges commerciaux entre Oualata et les Ksour   sahariens de Tichitt, Chinguetti, Ouadane et Tombouctou. Plusieurs documents témoignent décès échanges (n° 056, 063, 064,065, 066, 067, 068, 069, 071, 073, 075, 079, 80).  Ces documents prouvent l’existence de relations commerciales entre les Ksour  mauritaniens et le Maghreb. »

 Ahmed O. Ely Vall à l’instar des autres ressortissants de Oualata fut un acteur actif dans la préparation, l’accueil et la réussite de cette 4éme édition du festival des villes anciennes.  Il s’affaire déjà à s’investir dans les différents projets en cours d’élaboration ou  réalisation dans son terroir naturel.

Slama pour Adrar.Info

 

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire